Bienvenue !
[social size='small' style='light' type='facebook,twitter,instagram,pinterest,google+,rss']

Je teste Google+

Je teste Google+

Contrainte professionnelle ou simple curiosité ? Un peu des deux… je teste, actuellement ce nouveau lien social, lancé il y a 2 semaines, par le géant Google. Avec plus de 7,3 millions d’inscrits dimanche 10 juillet, les sondages rapportent que Google+ aurait franchi la barre des 10 millions. Pour le moment, c’est une version bêta que découvre les chanceux ayant reçu une invitation. De son côté, son grand rival Facebook a revendiqué il y a quelques jours, à l’occasion du lancement de la vidéo-conférence (grâce au partenariat avec Skype) sur son réseau, quelques 750 millions de membres.

La grande différence entre Facebook et Google+ ? L’intimité !

Je m’explique :

sur Facebook, dès publication d’un statut, d’un lien ou d’une photo, tous vos contacts peuvent le voir.  Sur Google+, on peut limiter la publication de nos informations à des cercles de contacts que l’on définit soi-même (amis, bureau, connaissances, famille etc). Ce qui se passe entre amis reste donc entre amis et vice versa avec le bureau et la famille. On peut tout de même publier une information à tous ses cercles en même temps.

Logo Google +1Sur Google+, le système de « Like » de Facebook, est un bouton « +1« , qui revient à dire « Ca c’est génial ! ». On peut ajouter « +1 » à des publications sur Google+ ou directement à des pages internet en passant par le moteur de recherche Google.

Alors bien entendu, quelques critiques se sont faites entendre sur la version bêta. Principalement, elles concernent le système de notifications et d’alertes : à chaque fois qu’une personne d’un cercle publie quelque chose, la boîte de réception se remplit de messages. Certains regrettent aussi l’absence d’un système de discussion comme il en existe sur Facebook. D’autres pointent du doigt les difficultés rencontrées pour mettre en ligne des photos. Pour avoir utiliser hier Google+, je précise que le chat Gtalk est possible directement dans Google+.

A noter, pas de pseudonyme possible pour les profils de Google+ car selon Katie Watson, responsable des communications globales et des affaires publiques de la firme de Moutain View « les Profils Google sont conçus pour être des pages publiques sur le Web, destinées à aider à trouver de vraies personnes dans le monde réel ». Le profil propose néanmoins une section « alias » néanmoins, le vrai nom est de rigueur au sommet du profil, sous peine de voir son accès suspendu.

En bref, Google+ tente de réunir diverses fonctionnalités phares présentes chez ses deux principaux concurrents : le système de Like/+1 de Facebook et celui des followers sur Twitter. Aussi, la mise en page qui n’est pas non plus sans rappeler celle de Facebook.

Icones Google +Annecdote : Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, fait de l’ombre aux dirigeants de Google : il est le membre le plus populaire sur Google+ ! Suivi par plus de 21.000 personnes, il devance largement les deux créateurs de Google, Larry Page (14.800 amis) et Sergey Brin (11.600 amis).

Revue de presse :

Le Parisien – Technaute – RTL – Le Nouvel Observateur – Presse Citron – Le Figaro – Clubic


A bientôt, peut-être sur Google+, ma page est par là :


 

2 Avis

  1. L.Jee 9 années ll y a

    L’intimité ? Il est tout à fait possible sur FB de créer des groupes d’amis et de ne diffuser une news qu’auprès d’eux il me semble :/

    • Coralie 9 années ll y a

      Oui effectivement je crois que désormais c’est possible. Mais la personalisation de la publication a certaines personnes ou non est récente. Apres il faudrait vérifier si c’est aussi possible pour les photos…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.